Viscérale

Au sein de la sphère viscérale, il existe une dynamique précise et répétitive des organes.

Au niveau de l’abdomen, les viscères se déplacent de manière spécifique sous l’influence de la pression diaphragmatique. Les organes sont « articulés » entre eux comme toutes les autres articulations du corps et par conséquent des restrictions de mobilité peuvent tout autant apparaître à ces niveaux entrainant des troubles fonctionnels de l’organe.

En appliquant des techniques spécifiques, l'ostéopathe permet à l'organe de retrouver sa physiologie naturelle.

Trois zones intéressent l'ostéopathe dans le domaine de l'ostéopathie viscérale :

- le thorax (qui abrite le cœur et les poumons) et la gaine viscérale du cou

- l'abdomen (dans lequel se trouvent les organes digestifs et les reins) 

- le petit bassin (dans lequel on retrouve la majeure partie du système uro-génital)

Une particularité de la sphère viscérale est qu’elle est régie par un système nerveux propre, dit autonome : le système neuro-végétatif (SNV). L'aspect neurologique dans la sphère viscérale est donc très important et l’ostéopathe agira donc sur ce lien non seulement par la mobilisation des organes (nombreux neurones qui se trouvent entre autres au niveau intestinal) mais également au niveau de la colonne vertébrale.